Société
Society

Vous trouverez plus bas une série d'articles sur la société Chinoise que je prévoyais de commencer des notre arrivée en Chine. Si je ne la commence que maintenant ce n'est pas parce que je suis fainéant (pour une fois) mais parce que j'avais peur de trop généraliser. Je crois fermement que pour comprendre quoi que ce soit, surtout quelque chose d'aussi étrange à nos yeux que la société Chinoise, il faut 'généraliser' c'est a dire créer un réseau d'idées dans sa tête qui permettent d'expliquer ce qu'on voit. Mais c'est un apprentissage "par essai et erreur" à double tranchant. Si j'avais commencé à vous décrire la Chine telle que je la comprenais en Octobre, ça n'aurait pas été criblés de conclusions hâtives. Maintenant j'en sais un peu plus.

Cette série me tient beaucoup à coeur parce que selon moi, on raconte un paquet de conneries sur la Chine en Europe. Par ignorance souvent (et clichés non vérifiés : "Chine! pays des Samouraïs et des Geishas et des nems!") ou dans des discours politisés avides de se servir d'une situation politique pas glorieuse. Je ne parle même pas des anciens Maoïstes déçus. C'est particulièrement douloureux d'entendre des discours xénophobes (mêmes s'ils ne sont pas racistes) sur la Chine de la part de gens qui subissent à différents niveaux la mondialisation telle qu'elle est pratiquée actuellement. Pour beaucoup la Chine profite et s'enrichit pendant que l'Occident s'appauvrit, et c'est suffisant pour mépriser un pays de plus de 1,2 Milliards d'habitants. C'est trop facile.

Je n'ai jamais été d'accord avec l'idée que "comprendre c'est pardonner" (d'ailleurs si quelqu'un sait qui a écrit ça, ça m'intéresse). Ca me paraît une idée très dangereuse. Beaucoup de choses me révoltent ici, que cela soit bien clair dès le début.

Je ne prétend pas "rétablir la vérité" ou quoi que ce soit du genre, mais simplement offrir des angles de vues un peu différents qui j'espère permettront de nuancer un peu ce qui se dit sur la Chine.

La Chine est un pays immense et complexe, qui ne se laisse pas simplifier comme ça et qui surtout gagne à être connu.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je ne suis pas un expert de la Chine et ne prétends pas l'être, je vous livre simplement un regard personnel sur différents aspects de la société Chinoise, emprunt de mes idées personnelles, politiques ou autres (je ne vous ferai pas le coup de l'objectivité!)

Rien ne me ferait plus plaisir que de débattre avec vous dans les commentaires des articles, si vous avez des choses à ajouter, à mettre en doute ou autre (que vous me connaissiez personnellement ou non)

 Articles les plus récents en premier :
Below you will find links to articles about the Chinese society. I wanted to start this series as soon as I arrived in China in October 2011. If I've waited this long, it's not because I'm lazy (for once) but because I was afraid of generalizing too much. I strongly believe that in order to understand something (especially something as strange to our eyes as the Chinese society) you have to start by  'generalizing', that is to create a network of ideas in your head that allow you to explain what you see. But it's learning "by trial and error", a double-edged sword. If I'd started to describe China as I saw it back in October, if would have been riddled with clichés and mistakes. Not that I know anything for sure now, but I know a bit more.

This series is very dear to me because many people in Europe like to say a lot of shit about China just because it tastes good on their tongue. Often because of ignorance (and clichés : "China! counry of the Samuraïs, Geishas and springrolls!") or when people are eager to use a disgraceful political situation in politicized talk. I am not even talking about former Maoïsm enthusiasts. It's especially painful to hear xenophobic talk (even when they are not racist) about China coming from people who suffer from the globalized economy as we know it. For many people, China is getting richer and we are getting poorer, and that's enough to despise a country of more than 1,2 Billion people. It's too easy.

I've never agreed with the idea that "to understand is to condone" (if anybody has a clue about who wrote that let me know). I seems a very dangerous idea to me. I'm indignant to many things in this county, let me make this very clear from the start.

I don't pretend to "restore truth" or anything like that, but simply to offer a few unusual angles that I hope will qualify what you hear about China.

It's a vast and complex country, that does not allow the level of simplification we are used to.
China deserves some consideration: it improves on acquaintance.

For those who don't know me, I am no expert and I don't pretend to be one. The idea here is to give you a personal point of view, as factual as possible, but still tinged with my own political ideas (I won't give you any rubbish about being neutral)

It would be a great pleasure to have debates with you in the articles' comments, if you have something to add, or think I make mistakes and so on, even if we've never met, don't be shy.

most recent articles first :

Un article ou je parle du plein emploi en Chine, des petits jobs, quelquefois miséreux, quelquefois inutiles qui n'existent pas en Occident et qui permettent à des gens de vivre (ou survivre) 





Where I talk about full employment in China, and about small, sometimes miserable, sometimes useless jobs that don't exist in the West and that allow people to live or survive.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous n'avez pas de compte google, vous pouvez commenter en sélectionnant "Anonyme" dans le menu déroulant. Mais n'oubliez pas de signer dans le corps du texte, sinon c'est vraiment un message anonyme!