dimanche 29 décembre 2013

"Rien n'est permis mais tout est possible": ce qui va me manquer (ou non) de la Chine
"Nothing is allowed but everything is possible": crazy things I will (and won't) miss about China

Salut tout le monde!

J'espère que vous passez de très bonnes fêtes de fin d'année, et que 2013 vous aura été douce!

Déjà un mois que nous sommes de retour en France, ce seront donc des nouvelles à retardement qui vous parviendront sur Ilanoé Airlines... Le blog va peu à peu reprendre vie dans les semaines à venir, car j'ai plusieurs idées d'articles, longs ou courts, que j'espère concrétiser! Pour commencer, voilà une liste des choses qui vont me manquer OU ne pas me manquer du tout maintenant que nous sommes de retour en France.

Même si la liste est quelquefois très spécifique, je pense que beaucoup de gens qui ont habité ou habitent toujours en Chine s'y retrouveront! ;)

Centre-ville,  Kunming

Le ciel bleu de Kunming va me manquer. Avec un taux d'ensoleillement à battre tous les records et une situation géographique idéale, la ville échappe aux nuages, à la grisaille et la plupart du temps à la pluie.

La pollution ne va pas me manquer. On entend souvent dire que la Chine est très polluée, mais je pense que la plupart des gens ne se rendent pas compte à quel point c'est vrai. Et même si Kunming n'en est pas aux taux de smog de Pékin, il y a des jours où les embouteillages, les travaux à tous les coins de rue et les usines alentours nous en mettent vraiment plein les poumons...

Hey everyone! I hope you're having a fantastic holiday season, and that you have a lot of nice memories to cherish as 2013 is closing in.

We've been back in France for a whole month already, so I'm afraid everything you'll read on Ilanoé Airlines will be belated news... I've decided to take up blogging again in the next few weeks though, as I have plenty of ideas for posts, some of which I hope will end up on here! To start off with a somewhat "light" article, here is a list of the things I will- and will not- miss about living in China.

I know the list is very specific at times, but I hope some of you who've lived in or even just traveled to China will agree with me on some points! ;)
Downtown Kunming

☆ I will miss Kunming's blue skies. Thanks to its ideal location in the mountains, Yunnan's capital city has almost constant sunshine. Clouds and grey skies are very uncommon, as is rain apart from the summer months where it's basically a downpour every day.

☆ I will not miss the pollution. China's pollution problem is all over the news these days, but I think a lot of people have no idea how bad it actually is over there. And even though Kunming's pollution doesn't even begin to compare with Beijing's foggy weather, some days traffic, construction works and nearby factories are really too much to handle for a poor Westerner's lungs...

☆ Les vendeurs d'en cas dans la rue et les petits restos de nouilles vont me manquer. En Chine il est impossible de faire un pas sans repérer une charrette débordant de patates douces rôties, une petite échoppe vendant des raviolis vapeur, ou quelques tables sur le trottoir où l'on sert de la soupe de nouilles fumante. Et à Kunming, c'est le royaume de la patate frite: coupée en quartiers, plongée dans l'huile et assaisonnée de piment, sel, poivre du Sichuan et menthe, c'est un délice!

☆ L'insécurité alimentaire ne va pas me manquer. Ce qui est à la fois génial et flippant en Chine, c'est le vrai bordel qu'il y règne dans tous les domaines, y compris la restauration. Aucun contrôle n'est fait, alors les gens n'hésitent pas à récupérer l'huile dans les égouts, utiliser de la viande avariée ou même doper leurs pastèques jusqu'à ce qu'elles explosent. Tapez "scandales alimentaires Chine" sur Google et vous avez trouvé votre occupation pour la journée.
Fulintang, la plus vieille pharmacie de Kunming

☆ La spontanéité des gens va me manquer. Les vieux qui dansent dans la rue, les gens qui jouent au cartes avec des inconnus dans le parc, les mamies qui te font des grands sourires édentés, les familles qui partagent leur repas avec tout le wagon dans le train de nuit, et même les ivrognes qui viennent trinquer avec toi au restaurant... On ne peut pas dire que les Chinois soient timides.

☆ Le manque totale d'intimité ne va pas me manquer. Les concepts de vie privée, d'espace vital ou de courtoisie basique sont inconnus en Chine, où tout le monde écoute et scrute tout le monde, où les bousculades sont de mise et où les gens te marchent sur les pieds comme si c'était naturel. Ajoutez à cela le fait d'être étranger (et dans mon cas, blonde et grande), et vous n'avez pas une seule minute au calme. Les ados rigolent en me regardant à la dérobée, les parents me montrent du doigt à leurs enfants, et mes voisins de bus me fixent pendant l'intégralité du trajet. A la longue, cela peut devenir assez difficile à supporter...

☆ I will miss food stalls and tiny noodle shops. You can't take a step in China without seeing a cart full of roasted sweet potatoes, a small eatery selling steamed dumplings, or a few tables on the pavement where people are eating bowls of steaming hot noodle soup. And the greatest 小吃xiaochi (snack) you will try in Kunming are fried potatoes: they're cut into wedges, fried in oil in front of you and then covered in salt, chili, Sichuan pepper and chopped mint. Yum!

☆ I will not miss food poisoning. What's both awesome and scary about China is its total lack of regulations, especially when it comes to food. Nobody controls anything, so shop owners often use gutter oil, long-expired meat or doped-up fruit. Try searching "China food scandals" on Google, and you'll be stuck at home reading tons of articles for at least a few hours...

Fulintang, Kunming's oldest pharmacy
☆ I will miss Chinese people's spontaneity. Old people dancing on the street, strangers playing cards together in the park, grannies smiling at you for no reason, families sharing their meal with everyone on the train, or even drunk guys coming up to your table to have a toast with the foreigners... I can't say Chinese people are shy or reserved, and that's for the best.

☆ I will not miss the total lack of privacy that comes with living in China. Try telling a Chinese person about private life, personal space or courtesy to strangers and you'll get a puzzled look: what are those?! Everyone stares at everyone, people often get involved in others' conversations or arguments, and being pushed around or having your feet stepped on in the street is just routine. And of course, it gets even more fun if you're a foreigner (and in my case, a tall, blonde woman)- you will never get a second of peace. Teenagers giggle while looking at me, parents point me to their children and people sitting next to me on the bus will stare from the moment I get on until I leave. It's funny at first, but rapidly gets old...