mardi 10 juillet 2012

Grand control to Major Douglas


Votre attention s'il vous plait
Cet article est bourré de photos de moi et j'y raconte ma vie en détails en supposant que ça intéresse les gens, désolé donc d'être un type vain et égocentrique. Vous êtes prévenus, en cas d'ennui, merci de cliquer sur la croix en haut à droite ou a gauche de votre navigateur internet.
Merci de votre attention


Salut à tous!
Comme certain d’entre vous le savent déjà (facebookés notamment) je me suis trouvé un rôle dans une série télé Chinoise. Comme pratiquement toutes les séries télé Chinoises c’est une série de guerre où l’on voit de dévoués communistes musclés sauver la Chine des envahisseurs. De la bonne propagande quoi, [...]
Your attention please
This article is full of pictures of me and I tell you about my life under the delusional assumption that you will be interested, my apoligies for being a boastful self centered dude. Please be aware that if this article is somewhat unbearable due to the reasons stated above, you can click on the cross in the top right (or top left) corner of your browser.
Thank you 

Hey people!

As some of you (aka the facebooked) already know, I got a job as an actor in a Chinese TV series. Like most of Chinese series it’s about WW2 in which the Chinese people can marvel at the devoted communists as they save China from the ‘Japanese devils’. Good ‘ol propaganda in short, [...]



[...] la façon dont la télé Chinoise utilise l’histoire est assez intéressante d’ailleurs. Ils ne réecrivent pas (trop) l’histoire, ils la rendent manichéenne c'est sûr, mais après tout, si l’on parle de la seconde guerre mondiale, que les Japonais soient les méchants c'est assez peu critiquable. C’est le choix de programmation qui est intéressant. Parce que c’est là où ça devient symptomatique de la propagande d’Etat : ils refont plus ou moins la même série tous les ans. Et les Chinois peuvent à loisir entretenir leur haine du Japonais sans décoller les yeux de la télé. Bon évidement leur histoire post-guerre est plus problématique que la notre : le Japon n’a jamais reconnu ses torts. Mais c’est assez effrayant de constater que beaucoup de Chinois sont assez embrigadés pour pour partir en guerre la fleur au fusil si la Chine décidait de se venger du Japon( vu qu'en plus cette propagande leur apporte le plus grand respect pour la figure militaire sous toute ses formes, don’t les Nazis… mais c’est un autre sujet). Tout ça pour dire que je suis pas très fier de contribuer à la xénophobie des Chinois, mais s’il y a une chose qu’on réalise quand on vit en Chine, c’est qu’on ne peut rien faire pour changer les Chinois (et c’est pas l’envie qui manque des fois, j’en parlerai sûrement dans d’autres articles).
The way Chinese mass culture propaganda uses History is quite interesting by the way. They don’t rewrite it that much, except for making it as Manichean as possible. But to be fair, (without condoning it) you have to admit that if you’re talking about asian ww2 you kind of have to settle for the Japanese as villains… No, what’s intresting (and boring) is that they always choose the same themes. And that’s what makes it State propaganda, they make almost the same tv show over and over again, every year or so. So Chinese people can sit back and enjoy they daily dose of antijapanese hatred. Of course their post-war history is more of a problem than ours, with the Japanese never acknowledging that they fucked up and all. But at the end of the day it’s rather appaling to realize that many Chinese seem indoctrinated enough to happily go waging war on the Japanese should the government decide it’s a good idea. In addition to the xenophobia the government inspires, these series make people very fond of military figures…(including Nazis, but that’s another subject) All that to say that I’m rather less than proud of contributing to that xenophobia, but I’ll say one thing to my defense: when you live in China you soon realize that any attempt to change or influence Chinese people (and believe me when I say that you DO want to do that sometimes) is pointless.


La très méchante Japonaise Jiang Chuan qui s'apprête à me chauffer les tétons 



Breeeef, me voici à Rui li 瑞丽, (une ville à la frontière Birmane, à 800km à l’ouest de Kunming) pour le tournage, et les 15 jours que m’avait promis mon agent (15 jours sur le tournage me dit elle aujourd’hui, mais il y a des jours ou tu ne travaille pas) se sont transformés en 25 jours… ce qui me fait rater une partie des vacances. Donc évidemment j’ai râlé, menacé, bref j’ai tenté de faire valoir mes droits (hahaha il a dit quoi là, il a essayé de faire valoir des ‘droits’ en Chine ? marrant le mec.) eh… ouais voila, ça a donné que dalle quoi. Donc j’attend dans ma chambre d’hotel, un peu tout seul parce que les gens sympas de l’équipe ne parlent pas un mot d’anglais) et je lis (merci le ereader qui me permet de télécharger Proust dans l’urgence à la frontière Birmane).
Si au début c’était une mauvaise expérience, c’est devenu vraiment cool par la suite. D’abord, tout mon texte est en Chinois. Mon personnage, est un spécialiste de la Chine envoyé pour communiquer avec la résistance Chinoise sur place, il parle donc Chinois couramment (et il est bavard le con). Il est fait prisonnier par les Japonais qui le torturent pour obtenir des informations (mais il a même pas peur parce qu'il est AMERICAIN! les meilleurs personnes après les membres du parti communiste apparemment). Il est retenu prisonnier par des collabos Chinois (un petit maigre et un gros bègue, c’est l’idée du gag en Chine, apparement ils viennent de découvrir Laurel et Hardy). En tôle, il rencontre LanMo, l’héroine de la série, maître de KungFu, communiste et femme forte, et ils se lient d’amitié. Ils font un tour à l’hosto (le fer rouge ça va cinq minutes) avant de s’évader et d’être recapturé. Entre temps Lanmo m’a enseigné le sabre et je pète la gueule de tout le monde Kill Bill style (malheureusement ça sera fait par un cascadeur…) et tout est bien qui finit bien!
Soooo, here I am, shooting in Ruili瑞丽, (a city about 800km from Kunming) and the 15 days of work my agent told me about mysteriously turned into 25 days. I’ll have to let go of 1/3 of my holidays. So of course I complained, and I roared and tried to make them see my rights (Hahahah what did he just say : he tried to talk about rights in China ahaha good luck with that, man!)… yeah um right, it didn’t do much. So I’m basically waiting for them to call me in my hotel room and I’m bored to death. (And here I have to thank an unknown deity for saving my soul with the ereader which allows me to download and read Marcel Proust in emergency at the Burmese border.)
At first the acting and the rest was quite a bad experience, but it ended up being awesome, like most challenging things. First problem, all my lines are in Chinese. My character, is a liaison officer send here to communicate with the Chinese resistance, he speaks Chinese fluently (and the bastard’s talkative too). He is captured and tortured by the Japanese for information, but he doesn’t feel a thing because he’s AMERICAN (next best thing to a communist party member apparently). He is held prisoner by Chinese traitors (a short slim one and a fat stammering one… looks like they only just heard of Laurel and Hardy and like it a lot…). In the joint, he meets LanMo, the series’ communist-KungFu-master female hero and they become friends. They go to the hospital for a while (red hot poker is only fun for that long) before breaking out and being captured again. At which point LanMo having trained me in the way of the Chinese sword, I kick everybody’s ass Kill-Bill style (sadly that’s going to be a stuntman though) and all’s well!




J’ai un peu beaucoup stressé au début (avec la mémoire qu’on me connait) de pas pouvoir me rappeler de mon texte, ce qui s’est produit le deuxième jour ou j’ai paniqué et failli repeindre le preneur de son au milieu d’une scène. Mais après une semaine de boulot sur le script je connais tout par cœur (contrairement aux acteurs Chinois héhé) et l’équipe est vraiment sympa avec moi, tout le monde me gratifie de pouces levés et d’un « velly velly gouudeh » assez mignon (le fait de pouvoir faire des scènes en 2 prises au lieu de 20 y est surement pour quelque chose : on peut tous rentrer plus tôt à l’hôtel.
Le jeu d’acteur par contre c’est une autre histoire : je n’ai jamais mis les pieds au club théâtre ou quoi que ce soit, et je suis doté d’une certaine franchouillardise (on est culturellement beaucoup moins expressif que des américains d’après mon expérience). J’avais toujours cru que les séries télé Chinoises étaient faites à la va vite tellement ce que j’en voyait était mal joué. En fait les acteurs avec qui je bosse sont vraiment compétents, c’est simplement que le scénariste et le réalisateur leur demandent de donner dans le gag à deux balles et le sérieux des grands élans patriotes pas très nuancés tour à tour. Ce n’est pas qu’on nous laisse jouer mal : c’est qu’on nous demande de jouer d’une façon pourrie mais bien précise. Exemple : ils me disent « souris », je souris comme je fais d’habitude, ils me disent « non ton sourire à l’air faux », souris plus, je souris plus, ils me disent « tu bouge trop, tu dois être extatique mais ton visage doit être complètement fixe »… bref c’est une autre culture quoi.
I was a bid stressed out… alright I was terrified at first (with having shit for memory and stuff) not to remember my lines, which duly happened on the second day where I completely freaked out and was that close to throw up all over the sound recordist’s feet in the middle of a scene. But one week of studying the script later I know everything backwards (contrary to the Chinese actors hehe) and the team’s become pretty friendly with me, giving me upturned thumbs and “velly velly goooodehh” which is kind of cute (I’m sure it has to do with getting a scene done in 2 takes instead of 25 and going home earlier though).
Acting is another story though, I’ve never set foot in drama club or anything and I can be quite French sometimes (culturally much less prone to showing feelings than say Americans in my experience). I’d always assumed that Chinese TV series sucked because of shitty actors, but actually the people I work with are quite good if I’m any judge. It’s just that the scriptwriter and the director are asking them to pull ridiculous faces (actually the best way to describe it is “comedia del arte” but it’s meant to be serious) and very solemn patriotic speeches a few seconds later. It’s not that we can get away with bad acting, they actually are quite demanding as to which exact kind of bad acting they want. They tell me “smile”, I smile like I normally do, they tell me “no your smile looks fake, have a bigger smile, you are absolutely raveling in happiness”, I do that, then they tell me “no you musn’t move at all you have to be completely still” erm… whatever man... cultural difference I guess.

Au final j’étais étonné de découvrir que ce sont les scènes ou j’ai des répliques longues comme mon bras qui sont le plus facile à jouer, ça m'a pris une semaine entière de mémoriser tout ça et maintenant en 1 prise c'est plié alors que les scène ou je parle pas en prennnet 6 ou 7. En fait se raccrocher aux mots, même dans une langue qu’on ne maîtrise pas aide pas mal à trouver le feeling.

At the end of he day I was surprised to find out that the easiest scenes are those in which I have ridiculously long lines, it took me days to memorize the bastards and know we wrap them up in 1 take whereas the speechless ones take ages. It’s actually much easier when you have words you can hang on to to find the feeling.

la torture ça salit dis-donc!

Donc je découvre ce que c’est de jouer la comédie, et c’est formateur, mais il y a aussi la vie d’acteur. Suivi à la trace par l’équipe costumes qui s'assurent que le sang sur ma chemine seche pas trop etc, et les maquilleuses qui me repoudrent en permanence, alors que je suis en train de déclamer « Non les démons Japonais ne nous auront pas » (d’une voix affaiblie par la torture mais néanmoins ferme) à ma collègue, elle aussi entourée de maquilleuses. Et ça c’est la partie vraiment trippante ! J’espère que je pourrais rebosser pour eux l’année prochaine !
So I’m discovering what it’s like to act and stuff, and I learn a lot and it’s great, but there’s also the actor’s everyday like I never thought I’d experience for myself. You’re basically followed everywhere by the costume team that check your collar’s looking right or the gore on your shirt’s not drying up. And while the make up team is powdering your nose for the 59th time you tell your collegue (similarly occupied) “No… the Japanese devils won’t get anything from us” in a resolute voice though weakened by torture. And that’s the fun part! I really hope I can do this again sometime next year.















Voila c’est tout pour aujourd’hui. Je ferai une vidéo avec des extraits de scènes dès que j’aurais réinstallé mon ordi (qui bug et ne me permet que le traitement de texte là). En attendant si vous me cherchez je m'amuse avec des katana dans la jungle en pyjama.
That’s it for today folks. I’ll try to post a video with parts of scenes as soon as I can take care of my computer (who’s only willing to let me do wordprocessing at this point). In the meantime, if you're looking for me I'll be playing with a katana in the jungle wearing PJs.


"you just woke me up... any last words?


Merci d’avoir choisi Ilanoé Airlines, J’espère que vous kiffez votre été comme des bêtes !


Thanks for flying Ilanoé! I hope you’re having an awesome summer.




7 commentaires:

  1. "Salut à toi ami(e) visiteur(se)!
    Merci de laisser un ptit commentaire si l'article que tu lis ne te laissent pas froid(e) comme une baleine Norvégienne! Ca nous rend tout heureux de savoir qui nous lit tout simplement, que l'on se connaisse ou pas. Et pas besoin d'écrire un roman hein! si tu veux écrire un roman ou si tu trouve qu'on dit des conneries, tu peux aussi y aller, c'est open :D"
    Tu te foues de ma gueule là ???? Je n'avais jamais lu ce passage, mais tu crois vraiment que de te planquer au bout du monde te protégera de l'insulte ??? !
    J'espère que les japonais auront ta peau ! A défaut de celles des autres...

    RépondreSupprimer
  2. T'es pas Norvégienne d'abord! t'es une Deutsche Baleine! tu peux donc être chaude comme la braise si tu veux. Les Baleines Norvégiennes ELLES SE LES GELENT! believe me I know!

    baleinement votre!

    RépondreSupprimer
  3. salut, séjour divers et varié ! Voilà tu sais maintenant pourquoi mes 3 mois aux Philippines se sont soldés par plus de 5 mois .....
    Eclate-toi bien !
    Bises Nicole

    RépondreSupprimer
  4. Génial! T'es une star! Profite bien de cette expérience Petit Scarabée!

    RépondreSupprimer
  5. @Nicole : ah oui effectivement je n'y pensais pas mais ça ne m'étonne pas... cela dit ils savent déja que la pénalité pour me garder après le 3 Aout c'est de me payer un billet d'avion pour la France donc je pense que ça ira :)

    @Taklyt : je pense que les sabres te plairaient, c'est du vrai acier forgé et ils ont l'air assez "battle ready"... je me demande même si c'est pas des reliques de l'armée impériale... on voit les vagues dans l'acier, comme dans les lames talgaryiennes!

    RépondreSupprimer
  6. T'es trop un gros OUF je le savais déjà !
    La bise mec et RESPECT ! Caro & Math

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte google, vous pouvez commenter en sélectionnant "Anonyme" dans le menu déroulant. Mais n'oubliez pas de signer dans le corps du texte, sinon c'est vraiment un message anonyme!