dimanche 22 janvier 2012

Dali! part 2

Cangshan

Voilà la suite de nos aventures: Ilan et Chloé escaladent les montagnes de Dali!

Notre deuxième journée a commencé très matinalement, car nous savions que grimper en haut de Cangshan 苍山 ne serait pas de tout repos. Après avoir englouti les Xiaolongbao les plus délicieux de la terre (8 brioches au porc pour la modique somme de 4kuai, soit 50 centimes d'euros, s'il vous plait), nous nous sommes mis en route pour la montagne qui surplombe Dali. De la vieille ville elle-même, on marche une vingtaine de minutes avant d'arriver au pied de la montagne où bien sûr il faut s'acquitter d'un droit d'entrée- pour leur défense, l'endroit est très bien entretenu malgré les quelques emballages et graffitis inévitables. La plupart des Chinois nous regardaient d'un air effaré lorsqu'ils comprenaient que nous voulions monter à pied. En effet, en Chine toutes les montagnes plus ou moins touristiques sont équipées des téléphériques qui emmènent les paresseux (et ceux qui veulent montrer qu'ils ont les moyens) jusqu'au sommet. Mais pourquoi donc les laowai voudraient-ils prendre le chemin? Ça les intriguait beaucoup.
Here we go for another account of our adventures: today, Ilan and Chloé climb Dali's mountains!

Our second day started out really early, as we knew it was a long way to the top of Cangshan 苍山. After indulging in the most delicious Xiaolongbao we've eaten so far (only 4kuai for 8 yummy pork buns), we headed towards the mountain overlooking Dali. From the old town, it takes about 20 minutes to get to the foot of the mountain, where we obviously had to pay an entrance fee- in their defense, the place was spotless except for the few inevitable food wrappings and graffitis in the pavillions. Most Chinese people we met were completely bewildered to hear we wanted to walk to the top. Indeed, most Chinese mountains are equipped with cable cars that take lazy people (and those who are proud to show off their money) all the way to the top. So why on Earth had the laowai decided to climb on foot? They were really intrigued.

Juste avant de commencer notre ascension, nous sommes passés par une route bordée de magnifiques arbres en fleurs. Avec la belle lumière matinale, c'était presque surréaliste.
Just before we started going up, we went through a road lined up with magnificent blossoming trees. In the beautiful morning light, the whole thing looked surreal.

20111231_6645

Et nous voilà partis! En fait de chemin, c'étaient des centaines d'escaliers qui nous attendaient avant d'atteindre le fameux "sentier des nuages" d'où l'on peut avoir des points de vue sur la vallée. Une autre grande spécialité chinoise, pensée pour faciliter la tâche aux anciens et aux femmes en hauts talons (oui oui je vous jure, elles le font toutes), mais qui fait paraître la montée encore plus épuisante. Après une heure de marche, nous nous sommes demandés si ça valait vraiment le coup de monter à pied: certes c'est agréable d'être dans la nature, mais les pins environnants nous empêchaient d'apprécier une quelconque vue. Finalement, le sentier qui serpente à flanc de montagne est apparu. A partir de là, on peut partir dans deux directions puisqu'il y a des temples et autres monuments parsemés tout du long. A droite donc pour nous, et nous voilà au temple Zhonghe, lieu d'arrivée du téléphérique. Pas grand chose de spécial, mais un beau soleil et l'occasion d'observer la vie quotidienne des moines.

And there we went! Instead of a track, we were met with hundreds and hundreds of steps leading to the one and only "path of clouds" where you can get great viewpoints over the valley. Steps are another typically Chinese thing, you find them everywhere and they are supposed to make the hike up easier for the elderly and also for women in heels (yes, you heard me, they all do it). In the end they make the way up seem all the more tiring. Afetr walking for nearly an hour, we started having doubts as to whether or not it was worth it to do this part of the hike on foot: as nice as it was to be in the wilderness, the surrounding pine trees were completely obstructing the view. But we finally made it to the path that goes along the mountainside. From there, you can head in two different directions as there are temples and monuments scattered all along the way. We turned right and arrived at Zhonghe temple, the cable car's final destination. There was nothing special about the place, but it was really sunny and we got to observe the monks'daily life.

Buddhist laundry - lessive bouddhiste

Puis nous avons poursuivi notre route jusqu'à une petite cascade -souvenez vous de la photo dans notre post de bonne année! De là-bas, il nous a fallu rebrousser chemin à cause d'éboulements. Après une halte bien méritée dans un petit café/ restau/refuge perdu dans les hauteurs, nous sommes repartis dans l'autre sens. Le chemin est tout à fait praticable, et on l'appelle "sentier des nuages" car il se situe juste au dessus de 'l"anneau" de nuages qui enserre la montagne, offrant donc une vue dégagée sur les alentours. Les vues sont tout à fait splendides, et j'ai eu des élans DiCapriesques face à ces grands espaces ;)
We then walked until we reached a small waterfall- remember the pic on our New Year blog post! From there, we had to go back because of fallen rocks. After a well-deserved break in a lovely, well-hidden café/restaurant/refuge, we went back the other way. The path is very well maintained and really easy for everyone to follow. It is called "the path of clouds" because it stands above the "cloud ring" that surrounds the mountain, thus offering a clear view of the surrounding mountains. It is nothing short of magnificent, and I caught myself being all Di-Caprio-esque in front of such great spaces ;)

Chloé : DiCaprio moment...


Nous avons continué à flanc de montagne jusqu'à la "source des 7 dragonnes", mais malheureusement l'endroit était inaccessible pour cause de travaux... apparemment il y a eu beaucoup d'éboulements récemment. Et pour clore cette belle balade, Ilan s'est fait mordre par un chien complètement con juste devant l'entrée de ladite source... le clébard lui a tout simplement foncé dessus alors que nous marchions et lui a enfoncé ses crocs dans la jambe. Résultat, un nouveau jean tout déchiré et une petite trace sans importance sur la jambe, mais le plus extraordinaire c'est que les propriétaires ne se sont même pas excusés. Lorsqu'ils ont vu qu'Ilan n'avait "presque rien", ils ont poussé un soupir de soulagement en disant "Ahahaha meishi meishi!" ("Ce n'est rien, ce n'est rien!"). Super... Bref, après ça il commençait à se faire tard et puis le coeur n'y était plus trop, nous sommes donc redescendus à la vieille ville.

Comme c'était le soir du 31, nous voulions quand même marquer le coup, mais après une journée entière de marche c'était un peu dur! On a quand même tenu tant bien que mal jusqu'à minuit, posés à la terrasse d'un bar avec Dandan et son collègue Tintin (encore une fois, vrais noms). Bref, soirée peu riche en émotions mais une dernière journée de 2011 complètement féérique: plutôt pas mal!

A bientôt pour de prochaines aventures les choupis <3


We kept on walking along the mountainside until the "Seven Dragon Maidens Pool", but unfortunately the place was blocked because of construction works there... apparently there has been a lot of landslides recently. Anyway, to finish this lovely hike in style, Ilan got bitten by a f*cking stupid dog just in front of said pool... it ran straight at him while we were walking and bit him in the leg. As a result, his brain new jeans were torn and he got a small tooth mark on his calf. Nothing really serious, but the most suprising was the owners' reaction: instead of apologizing, they sighed in relief when they saw Ilan's leg and said "Ahahaha meishi, meishi!" ("It's nothing, it's nothing!") Great... After all this, it was getting late and we didn't really feel like continuing anyway, so we went back to the old town.

As it was the evening of the 31st, we wanted to celebrate, but after a whole day spent hiking it proved to be quite hard! We neverthless managed to stay up until midnight, sipping a drink in front of a bar with Dandan and her co-worker Tintin (yep, real name!). The evening in itself was really uneventful, but the day in the mountain completely made up for it : not such a bad way to spend the last day of 2011!

See you soon lovelies, take care <3


A la recherche de Caspar David Friedrich

4 commentaires:

  1. en effet,plutôt cool ton auber-jean, dommage qu'il se soit fait bouffer par le chien ! :(

    RépondreSupprimer
  2. Et elle est où la trace de morsure hein ?! Biz (Caro)

    RépondreSupprimer
  3. ça ressemble assez à grenoble vu des "balcons" de belledonne, et à la vallée du grésivaudan!.guy.

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte google, vous pouvez commenter en sélectionnant "Anonyme" dans le menu déroulant. Mais n'oubliez pas de signer dans le corps du texte, sinon c'est vraiment un message anonyme!