vendredi 20 janvier 2012

Dali! part 1

Dali streets -Bai house

Les aventures d'Ilanoé à Dali 大理, volume 1!
Après nos plans avortés de voyage au Vietnam pour le Nouvel An, on voulait quand même faire une petite expédition de quelques jours. Comme Dali est (relativement) près de Kunming et qu'il est facile d'y faire pas mal de choses différentes, notre choix de repli était tout trouvé. Je suis donc allée acheter des billets de train à la gare, et quel bonheur de faire la queue pendant une heure dans un hall rempli d'au moins 500 Chinois qui hurlent à plein poumons! Et oui, les périodes qui précèdent les vacances en Chine, c'est assez sportif.
Ilanoé's adventures in Dali 大理, first edition!
After having had to cancel our plans to go to Vietnam for New Year's, we still wanted to get away for a few days. Given that Dali is (relatively) close to Kunming and that it's possible to do a lot of different things there, we picked it as a second choice. So I went to the station to get train tickets, and that's where the fun began. How nice it is to stand in line for an hour in a hall where at least 500 Chinese poeple are yelling at the top of their voice! Doing anything before a Chinese holiday is pretty much a challenge.


Bref, une fois ces fameux billets en poche nous avons dit au revoir à nos adorables Couchsurfers allemands Frank et Franka (oui oui), et nous voilà dans le train de 8h30. Sachant que la distance entre les deux villes est d'environ 350km, on pouvait s'attendre à quelques 5 heures de voyage. Et bien non, tout simplement 8 HEURES! On a bien eu le temps d'admirer le paysage ;) Et quel paysage! Le trajet est tout simplement splendide, le train passe au milieu des champs verdoyants et des maisons traditionnelles perchées à flan de colline, avec ce contraste divin entre l'émeraude des plantations et l'ocre des murs d'argile. On en était tout secoués.

A notre arrivée, il nous a encore fallu prendre un bus jusqu'à la vieille ville car les trains arrivent à Xiaguan, à une vingtaine de kilomètres de Dali. La journée était donc pratiquement finie, et après s'être installés dans notre auberge il nous restait à peine une heure pour explorer les ruelles avant que le soleil ne se couche.

Dali est un mélange intéressant de vie traditionnelle préservée, avec une très forte prédominance de l'ethnie Bai, et de tourisme coolos-routard avec tous les magasins et cafés sympa qui vont avec. Bien entendu, le coin est prisé des babas en tout genre en partie à cause de la présence d'une certaine plante dans la région... Et il y a aussi un côté clinquant destiné aux touristes chinois, avec une rue entière bordée de faux immeubles anciens qui abritent des boutiques de souvenirs bien kitsch. Malheureusement, cet aspect-là est apparemment amené à prendre le dessus car le bureau du tourisme voudrait en faire une "deuxième Lijiang". Lijiang est une vieille ville du Nord du Yunnan, classée au patrimoine mondial de l'Unesco mais qui tient plus de Disneyland que de l'expérience authentique. Et comme Dali n'a obtenu aucune classification qui permettrait de freiner la folie du faux ancien, il y a sans doute du souci à se faire quant à l'avenir de ses vieilles ruelles et de leurs habitants... Ceci dit, certaines "reconversions" sont plutôt réussies, comme cette rue au milieu de laquelle coule un ruisseau. C'est plutôt agréable de s'asseoir à la terrasse d'un des nombreux cafés et d'écouter le bruit de l'eau en lisant au soleil.

En tout cas pour l'instant lorsqu'on s'éloigne des quelques rues "attrape-touristes", c'est un véritable enchantement. Les gens là-bas sont vraiment différents de la population de Kunming: il y a très peu de Han et les habitants restent attachés aux traditions de leurs ethnies. L'architecture, même celle des maisons modernes, est résolument Bai. Toits aux tuiles tubulaires grises, portes sculptées et motifs floraux bleus ou gris sur les murs extérieurs, et les maisons sont en général organisées autour d'une cour carrée.

Anyway, once we got the tickets we said goodbye to our lovely German Couchsurfers, Frank and Franka (yup), and set out to take the 8.30 train to Dali. As the distance between Dali and Kunming is of approximately 350km, we were expecting a more or less 5-hour journey. Well, of course not: it took EIGHT FREAKING HOURS!We had plenty of time to enjoy the scenery ;) And what a scenery! It was nothing short of magnificent. The train drives among bright-green fields and traditional villages perched on top of hills, the emerald plantations contrasting divinely with the houses'ochre clay walls. We got all emotional in front of such beauty.

After having got off the train we still had to ride a bus to the old town, as the modern city of Xiaguan is about 20 kilometres away from Dali. By that time the day was almost over, and after settling in our hostel we barely had an hour of sunlight left to wander the streets.

Dali is an interesting mix of well-preserved traditions, with a predominent Bai population, and relaxed backpacking tourism which means there's plenty of cool cafes and shops around. Of course, hippies of all kinds are also fond of the placebecause of a certain plant that grows in the area... Of course, there's also a very Chinese, gaudy side to Dali, the most obvious example being the main street whose fake ancient buildings are home to a lot of awfully kitsch souvenir shops. Unfortunately, this aspect is apparently meant to become more prominent as the tourism bureau wants to turn Dali into a "second Lijiang"- Lijiang being a Unesco World Heritage site North of Dali, which is now more of an amusement park than an authentic old town. And because Dali doesn't have any official classification that could slightly prevent this madness, there's probably much to worry about when it comes to the future of Dali's old alleys and the people who live in them... That said, a few of these new construction plans are rather well-executed. For example, there's a street that has a little stream running down its middle. It's quite nice to sit outside one of the numerous cafes and to listen to the sound of water while reading your book in the sun.

In any case, for now the place is still truly enchanting if you manage to stay away from the few touristy streets. People tehre are really different from Kunming's population: there are very few Han and the inhabitants are still very attached to their ethnic groups' traditions. The architecture is completely Bai, even for modern houses. They have tubular grey tiles on the roofs, sculpted doors and blue or grey floral drawings on the walls everywhere. The houses in themselves are usually square with a patio in the middle.

Dali streets

En plus, si l'on se lève un peu tôt (comprendre: avant 11h du matin), il n'y a alors aucun étranger dans les rues et on peut voir les mamies vaquer à leurs occupations. L'occasion de prendre de belles photos et de recevoir quelques regards curieux.
If you wake up early (i.e, before 11am), there won't be any foreigners in the streets and you can see the old ladies going about their everyday life. It's a great opportunity to take beautiful pictures and to receive a few puzzled looks.

Dalil streets

Et bien sûr, ce ne serait pas un post de ma part sans une allusion au MANGER! La cuisine de Dali diffère de ce qu'on mange ici, il y a beaucoup de petits en-cas typiques comme le Rushan 乳扇, fromage de vache grillé, garni de chocolat ou de confiture de rose et servi sur un bâtonnet. Et pour les nostalgiques il y a également une multitude d'endroits où l'on peut trouver des plats occidentaux. Lorsque nous remontions Renmin lu (la rue près de notre auberge),il y avait toujours quelqu'un pour nous crier "Belgian Waffles!" ou "French pancakes with real emmental!". Mais comme d'habitude on s'en est tenus à la cuisine chinoise et on a eu de très bonnes surprises. Regardez un peu ce plat délicieux qu'on a mangé le premier soir: c'est un mélange de boeuf, aubergine et divers légumes, une sorte de ratatouille chinoise à la viande qui a ravi nos papilles.

And of course, it wouldn't be a Chloé blog post if I didn't mention FOOD! Dali's cuisine is very different from what you can find here, one of the specialty snacks being Rushan 乳扇, basically grilled cheese on a stick served with chocolate or rose jam. There's also plenty of Western-style restaurants for nostalgic laowais. As we were going up Renmin Lu (the main street near our hostel), there always was someone to cry out "Welgian Waffles!" or "French pancakes with real emmental!". However, as always we stuck to local food and ended up trying out really yummy stuff. Have a look at this delicious dish we ate on our first night: it's a mix of beef, aubergine and different vegetables, some kind of local meaty ratatouille which completely ravished us.


20111230_6852pp_1

Voilà donc un petit aperçu de Dali en soi, à venir un compte-rendu de notre balade dans la montagne et de notre escapade à vélo autour du lac. Merci de me lire, je sais que mes posts sont toujours longs mais que voulez-vous, on ne se refait pas!

Plein de bisous

Well, here's for Dali in itself, accounts of our hike in the mountains and of our bike tour around the lake are coming up really soon. Thank you for reading, I know my posts are always tremendously long but hey, that's Millet for you ;)

Love x

6 commentaires:

  1. 8H!!! c'est pas vrai?!! en bus, il me semble que ça avait duré 4h...

    RépondreSupprimer
  2. En bus avec la nouvelle route c'est entre 4h30 et 5h, oui...
    pauvres de nous, ignorants que nous étions! ;) Bon au retour c'était un train de nuit donc c'est passé tranquille.

    RépondreSupprimer
  3. also, la ratatouille chinoise a l'air trop oufement bonne !

    RépondreSupprimer
  4. Grave je veux cette ratatouille !!! J'vais tenter ça cet été ^^
    Et sinon pourquoi vous n'avez pas pu aller au Vietnam ?

    (Caro)

    RépondreSupprimer
  5. Un vrai reportage.Nous attendons la suite avec impatience.
    Je me demande quand même à quoi peut bien ressembler un pancake français au véritable emmental ?

    RépondreSupprimer
  6. C'est une crêpe tout simplement, ils disent "pancake" pour s'adapter au public ;)

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte google, vous pouvez commenter en sélectionnant "Anonyme" dans le menu déroulant. Mais n'oubliez pas de signer dans le corps du texte, sinon c'est vraiment un message anonyme!