lundi 31 octobre 2011

"A bit heavy make-up"

Shiri, Michelle, Alessandra, Alissa, Anastasia, Roberta, Chantal and I :)

Il y a deux ans, je m'étais pris un fou rire en lisant l'article de Lou sur Ganlanshu, notre blog sino-britannique entre amis du bout du monde. Elle y racontait une mission "mannequin" au milieu de nulle part, avec plans galères, agent hystérique et robes bling bling de princesses. Car oui, il faut savoir qu'en Chine il est très courant pour les étrangers de se faire de l'argent en jouant les potiches dans divers événements plus ou moins officiels. Apparemment ça fait classe d'avoir quelques nanas blondes habillées en grosses pouffiasses pour décorer un peu.



Etant sérieusement en manque de sous, j'avais répondu il y a une semaine à une annonce sur GoKunming (le Gumtree de Kunming, en gros). L'agent voulait 10 Occidentales pour un événement à 4 heures de route de Kunming, pendant 3 jours. Le bon plan galère, me suis-je dit. Mais on est plus ou moins payées à ne rien faire, alors je lui ai quand même envoyé mes photos. Elle me rappelle une heure plus tard pour me proposer un autre job, à Kunming celui-là. Un peu moins bien payé, mais je peux rentrer chez moi le soir: j'accepte de suite. Elle me livre les consignes: porter une robe "sexy", des talons les plus hauts possibles et beaucoup de maquillage. GREAT!

Et là, je ne vous explique pas la mission pour trouver des chaussures à talons en taille 40... La plupart des vendeurs explosent simplement de rire quand je leur demande s'ils ont ma pointure, et regardent ensuite mes pieds d'un air perplexe. Je ne vous parle même pas des coeurs, faux diamants et autres chaines bling-bling qui ornent les chaussures, car à ce point-là j'aurais acheté n'importe quoi pourvu que mes orteils rentrent à peu près dedans. Après QUATRE HEURES ET DEMI de shopping désespéré, je finis par trouver une paire qui me va à peu près (meaning, en retenant mon souffle je peux presque enfiler mes pieds dedans), non sans bien sûr une belle bordure dorée bien voyante. Je me sens comme la belle-soeur odieuse de Cendrillon qui se contorsionne pour rentrer dans la pantoufle de vair.

Le lendemain, rendez-vous à 7h30 au French Café avec l'agent et toutes les filles, puis un bus nous emmène au centre de conventions où nous allons travailler. Je suis agréablement surprise par mes "collègues", car après le témoignage de Lou je redoutais de me retrouver avec des neuneus persuadées qu'elles sont des mannequins pro.... En fait, elles sont toutes étudiantes aux diverses universités de Kunming et, comme moi, ne prennent pas du tout le truc au sérieux. Sur les trois jours de boulot, ça fera un beau melting-pot: 3 Italiennes, 2 Allemandes, 2 Canadiennes, une Australienne, 2 Israéliennes, une Russe, une Biélorusse et moi ;) Par contre, l'agent correspond tout à fait au cliché du genre: surexcitée, limite insupportable et elle nous parle comme à des débiles. Elle n'est pas très satisfaites de nos tenues (qu'on a essayées de garder à peu près décentes et jolies), elle voudrait des robes blanches ou roses et plus courtes. C'est ça, t'as qu'à y croire!

Après une demi-heure de route, on arrive enfin au centre de conventions où se passe l'événement sur lequel on va travailler: on découvre qu'il s'agit d'une expo internationale de tourisme. Les chinois ont sorti le grand jeu, des centaines de (vraies) mannequins chinoises en robes traditionnelles, la fanfare de l'armée et d'énormes parterres de fleurs. Il y a plusieurs halls, et nous découvrons avec surprise que nous travaillerons dans celui du Yunnan: nous serons les représentantes officielles de la ville de Kunming. Tout à fait logique et pas du tout gênant à côté de toutes les magnifiques chinoises en costumes de minorités nationales qui distribuent des prospectus à chaque stand avoisinant.

Notre boulot, comme nous l'explique Lia notre agent, consiste juste à être debout de part et d'autre de la scène, et de sourire comme des débiles toute la journée. Bien sûr, des foules de chinois accourent pour se prendre en photo avec nous, quand ils ne braquent pas leur appareil à deux centimètres de notre visage sans même nous lancer un regard ou un sourire. Génial d'être un objet.... Heureusement les pauses sont fréquentes, et nous laissent le temps de nous balader dans le hall du Yunnan qui est splendide. Danses et chants traditionnels, affiches gigantesques qui donnent envie de s'évader... c'est un vrai festival de couleurs. Beaucoup des participants veulent prendre des photos avec nous, ce qui est plutôt cool car ils ont tous des costumes magnifiques. Une petite mamie Dulong (une ethnie du Yunnan), au visage entièrement tatoué, se prend d'affection pour moi et veut prendre photo sur photo. Elle est minuscule, surtout à côté de moi avec mes talons bimbo chinoise.

With Michelle and the lovely Dulong girls + cutest old lady!


A la pause déjeuner, Ilan m'envoie un texto et je découvre qu'il bosse dans le même hall que moi! Lui a été embauché pour deux jours seulement, par un hôtel 5 étoiles qui veut aussi deux étrangers/ plantes vertes à l'entrée de leur stand. On se doutait plus ou moins qu'on allait travailler pour le même événement, mais on est en fait à 3 stands l'un de l'autre :)

La journée se poursuit, non sans un peu de "catwalk" de notre part.... car la scène est un fait un podium comme dans les défilés, et Lia veut que nous faisions les mannequins. Elle nous donne des conseils sur les poses les plus sexy à adopter... LOL!!! Dans un moment de temps libre, je récolte à peu près 3 sacs pleins à ras-bord de prospectus, livres de photos, posters et autres jeux de cartes que les stands offrent gratuitement... On va pouvoir décorer notre appart!

Le lendemain, même chose mais groupe un peu différent, et à midi le patron nous invite dans un resto super chic. Il a sorti le grand jeu pour les laowai, et on se fait péter le bide avec une trentaine de plats différents. Je commence à avoir les orteils en compote et des crampes au zigomatiques, mais les Chinois nous surkiffent.

Puis samedi, l'événement est OUVERT AU PUBLIC! (avant, c'était seulement les pros) Et là, c'est la folie totale. Une cinquantaine de personnes en permanence devant notre stand, des flashs en continu et une séance photo de presse avec 10 journalistes qui nous mitraillent pendant un quart d'heure. On commence toutes à être soulées par l'attention, mais mieux vaut en rire qu'en pleurer... Certaines personnes sont quand même vraiment sans gêne, nous tirant par le bras et nous forçant à nous lever pour une photo alors qu'on est rassemblées autour d'une table pour une pause de 10 minutes. L'un d'entre eux tape avec insistance sur l'épaule de Michelle qui fait une micro-sieste, un autre nous montre son badge et nous attrape par la taille sans nous demander notre avis... puisqu'il est important, on n'a pas le droit de protester. Du coup, dans tout ça le fameux "défilé de mode" apparait comme un soulagement: enfin quelque chose de drôle à faire!!! L'agent lance une musique bien punchy et nous voilà en train de défiler sous le regard de plus de cent chinois.... mais à ce point-là on s'en fout complètement, et on danse toutes comme des débiles en attendant notre tour. C'est finalement mon meilleur souvenir de ces 3 jours.

A ma pause, je passe au stand des Dulong pour prendre une dernière photo avec les filles en costume traditionnel, qui pendant tout le week-end étaient toutes mignonnes et discutaient avec nous. Un des mecs arrive et veut me faire boire du baijiu, ils entonnent tous en choeur une chanson à boire et une trentaine de chinois forment un cercle autour de moi, me filment et me prennent en photo pendant que j'essaye désespérément de leur faire comprendre que jene peux pas boire pendant le boulot. Et là, l'un deux me lance "Mais boire aussi c'est du boulot!!!!!". Que répondre à tant de logique?! Finalement, ils me laissent m'enfuir après une gorgée, mais je l'ai échappée belle ;)

Encore quelques photos, et finalement on peut prendre nos sacs et rentrer. Dans le van, Lia nous distribue notre argent, et franchement même si ce week-end a été épuisant et quelques fois déplaisant, ON A VRAIMENT ÉTÉ PAYÉES À RIEN FAIRE!!! Donc pourquoi ne pas le refaire à l'occasion ;)

Au final, j'ai rencontré plusieurs filles bien cool, et je suis repartie avec des envies de voyages plein la tête... Yunnan mon amour <3

Alors, vous arrivez à m'imaginer en potiche maintenant? :D



Two years ago, I burst out laughing when I read Lou's article on Ganlanshu, our British-Chinese collaborative blog between faraway friends. She was recounting her experience as a "model" in the middle of nowhere, the endless hours of waiting, the hysterical agent and the sparkly princess dresses. Indeed, foreigners in China often make extra money by being figureheads at various official and unofficial events. Apparently it is classy to hire a few blonde chicks in slutty outfits to decorate the place.





A week ago, as I was seriously lacking monies I decided to reply to an ad on GoKunming (the Kunming equivalent of Gumtree, more or less). The agent was looking for 10 Western girls to work for 3 days at an event that was taking place four hours away from Kunming. The obvious shitty job, was I thinking. But as you're basically paid to just stand there, I sent her my pictures anyway. She called me an hour later with another job offer, this time was in Kunming. The pay wasn't as good, but I would get to go home at the end of the day- I said yes right away. She gave me a few instructions: I had to wear a "sexy" dress, the highest heels I could get, and a lot of make-up. GREAT!

And that's when the nightmare started… Because who would get her hands on a pair of size 40 heels here in China? Most shop assistants just giggled when I asked if they had my size, and then stared at my feet in disbelief. And that's without mentioning the hearts, fake diamonds and bling chains dangling from most shoes, because at that point I would have bought anything as long as my toes more or less fit in there. After FOUR AND A HALF HOURS of desperate shopping, I ended up buying a pair that almost fit me (meaning, if I held my breath I could almost put my whole foot in the shoe), but of course they had a lovely golden rim… what's a girl to do :) I felt like Cinderella's ugly stepsister trying to put on the glass slipper at all costs.

The next morning, I met up with the agent and the other girls in front of the French Café, and a bus took us to the convention center where we would be working. I was pleasantly surprised with my "colleagues", because after Lou's testimony I really was scared they would all be vain and completely nuts… As it turns out, most of them are students in some of Kunming's numerous schools and universities and they weren't taking the job seriously either. We formed a nice melting-pot of different nationalities: all in all, 3 Italians, 2 Germans, 2 Canadians, one Australian, 2 Israeli, one Russian, one Belarussian and me ;) As for the agent, she really was a stereotype: overexcited, annoying most of the time and treating us like dumb Barbie dolls. She wasn't completely satisfied with our outfits (which we had tried to keep as decent and pretty as possible), as she wanted us to wear shorter, white or pink dresses. Yeah right!

We drove for half an hour and finally got to the convention center where the event was taking place. It turned out to be an international tourism expo, for which the Chinese had gone all out: hundreds of (professional) Chinese models in traditional dresses, the army's brass band and huge flower beds. There were several halls, and to our surprise we
got assigned to the Yunnan hall: we were going to be the official representatives of the city of Kunming. Very logical and not awkward at all, considering everywhere else gorgeous Chinese girls wearing traditional costumes were handing out leaflets and maps.

Our job, as our agent Lia explained, only consisted in standing on either side of the stage and smiling all day. Before long of course, crowds of Chinese people were rushing to have their picture taken with us, when they weren't pointing their camera at us from a 2 centimeter distance without even asking permission or making eye-contact. How lovely it is to be an object! Fortunately we had frequent breaks, which left us time to wander around the magnificent Yunnan hall. We watched people perform traditional songs and dances, we admired gigantic posters that made us want to travel even more, and were overwhelmed with all the bright colours. Many exhibitors wanted to take pictures with us, which was really cool since they were all wearing beautiful traditional outfits. An old lady from the Dulong minority, her face covered with tattoos, took a liking to me and wanted to take picture after picture together. She was tiny, especially beside me in my Chinese bimbo heels.

With Michelle and the lovely Dulong girls+ cutest old lady :)

During our lunch break, Ilan sent me a text and I found out he was working in the same hall as me! He had been hired by a five star hotel for 2 days only, and he was basically the potted plant at the booth entrance. We had more or less guessed we would be working at the same event, but it turned out we were only 3 booths away from each other :)

The day went on with us walking up and down the stage in a mock fashion show… because the stage was actually a kind of runway, and Lia wanted us to act as "proper models". She even gave us advice on how to strike the sexiest pose… LOL!!!! In my free time, I managed to collect three whole bags of goodies such as leaflets, photo books, maps, posters and decks of cards… We finally have stuff to decorate our place with!

The day after, it was pretty much the same thing but with a slightly different group of girls, and for lunch the big boss invited us to a super fancy restaurant. He had gone all out for the laowai, and I thought I was going to explode after trying at least 30 different dishes. By that time, my toes were starting to seriously hurt and I had cramps in my jaw muscles from smiling too much, but the Chinese were loving us for sure.

And then on Saturday, the event was OPEN TO THE PUBLIC!!! (before that, it was only for professionals). And let me tell you, it got CRAZY. There were at least 50 people in front of our booth at all times, with of course continuous picture-taking and even a press photoshoot with 10 journalists besieging us for a good 15 minutes. We were all starting to get tired of the attention, but better to laugh about it, right? Some people were really rude though, grabbing our arm and forcing us to get up to take a picture even when we were having a ten-minute break. One guy even insistently tapped on Michelle's shoulder while she was having a nap, another one showed us his badge and grabbed us by the waist without even asking for permission… he just assumed that because he was important, we wouldn't protest. Among all this, the "fashion show" came as a relief: as last, something fun!! Our agent chose a punchy tune, and there we went, walking along the runway with more than a hundred Chinese people watching us… but by that time we didn't really care anymore, and just danced like lunatics while waiting for our turn. This turned out to be my best memory of the whole week-end.

During my last break, I walked to the Dulong booth to take one last picture with some girls who during the whole week-end were always so lovely and came to chat with us. One of the guys there wanted me to drink baijiu, and so everyone started to sing a drinking song while at least 30 Chinese circled around me and started filming me and taking pictures. I desperately tried to tell them I couldn't drink at work, but one of them replied: "But drinking is a job too!!" How logical :) In the end, they let me go after one sip, but it was a close one ;)

After that, we took a couple more pictures of the 8 of us foreigners together and then, we were finally allowed to take our bags and go home. In the van, Lia gave us our money, and even though this week-end was exhausting and unpleasant at times, as a whole it was really fun and WE GOT PAID JUST TO STAND THERE!!! So I wouldn't mind doing it again sometime ;)

All in all, I met a few really cool girls and I went home with many travel plans… Yunnan how I love thee <3



So, can you picture me as a figurehead now? :D


6 commentaires:

  1. Rigolo (moins pour tes pieds c'est sûr !) cette expérience et sans doute aussi fort riche. Belle description qui pourrait sans doute passer pour une caricature. Une p'tit photo de la chose un jour ????
    Bises Nicole

    RépondreSupprimer
  2. "Mais boire aussi c'est du boulot!!!!!". Finalement, ils me laissent m'enfuir après une gorgée, mais je l'ai échappée belle ;)

    Dans un espace aussi public le danger t'a effleuré mais imagine cette situation dans un espace plus privé jusqu'où irait le "boulot" pour des esprits embués.
    Bisou

    RépondreSupprimer
  3. Hahahahaha <3
    Heureuse de voir que tu vis des expériences de "mannequin laowai", la chine ne serait pas pareille sans ce genre de moments ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique! c'est tout à fait ça! et les chaussures aussi je compatis totalement! mais c'est cool que les filles soient sympa comme ça ça vous fait des contacts avec les étudiants!

    RépondreSupprimer
  5. @Patricia: peut-être n'était-ce pas clair dans l'article, mais dans ce cas-là c'était vraiment pour rire qu'ils m'ont proposé ce verre, ils n'ont pas insisté plus que ça et la fameuse chanson était aussi une chanson du folklore Dulong, donc ils faisaient leur show... je n'ai ressenti aucune pression, et on était tous aussi morts de rire les uns que les autres. Quand je dis "je l'ai échappé belle" c'est du second degré bien sûr!

    Il est vrai que les Chinois peuvent jouer les offensés si on refuse de boire un verre qu'ils offrent, mais en tant qu'étranger il est facile de s'en sortir en disant "Désolée, je ne suis pas habituée/ Ce n'est pas dans mes coutumes"... ils ne sont pas si incompréhensifs que ça :)

    RépondreSupprimer
  6. Oh lala quel résumé! lol Au moins tu ne t'es pas entaillé les chevilles ou coupé des orteils afin de rentrer dans tes souliers! Tu es super jolie comme toujours =) Je vois quand même que ça en a valu le coup, ce job de modèle hehe. L'important c'est d'en revenir avec des souvenirs!

    Mais vraiment, les mecs qui vous arrachent par la taille, c'est poussé... Je suis contente que tu en es sortie indemne!

    Bisous de Montréal!

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte google, vous pouvez commenter en sélectionnant "Anonyme" dans le menu déroulant. Mais n'oubliez pas de signer dans le corps du texte, sinon c'est vraiment un message anonyme!